BIO, LA BEAUTE, LA TOILETTE

Protection féminine

Diva cup

Aujourd’hui j’ai envie d’aborder un sujet pas forcément hyper glamour, mais qui nous concerne toutes : les règles, et plus exactement les protections féminines écologiques et/ou biologiques mises à notre disposition pour gérer ça.

Alors je sais, ce blog est un blog « mode » à la base mais vous l’aurez remarqué, de plus en plus d’articles beauté et liés à la toilette sont apparus récemment. J’ai envie d’être plus générale et surtout d’aborder des choses utiles, pratiques à travers une démarche plus écologique.

♥ The Diva Cup

C’est quoi? C’est une petite coupe menstruelle réutilisable en silicone, à utiliser pendant LA fameuse période du mois.

On l’utilise comment? Il suffit de la plier d’une certaine façon pour l’insérer dans le vagin et hop, c’est parti pour plusieurs heures de protection. Le sang est récolté à l’intérieur et si elle est vidée quand il le faut et qu’elle est bien mise, il n’y a aucun risque de fuite car un anneau autour du bord scelle le col de l’utérus.

Pour la retirer, il faut la pincer pour annuler l’effet ventouse et tirer doucement dessus. Il suffit ensuite de vider son contenu, de la rincer (dans les toilettes, à l’aide d’une bouteille d’eau…) et de la réinsérer.

Une fois les règles terminées, on la fait bouillir pour la nettoyer et on la range dans sa petite housse jusqu’à la prochaine utilisation. A noter qu’elle risque de se tâcher légèrement au fur et à mesure, mais cela ne gêne en rien son efficacité.

Il existe deux tailles, la taille 1 pour les femmes qui n’ont jamais eu d’enfants et/ou qui ont moins de 30 ans, et la taille 2 pour les autres. Elle coûte entre 20 et 30 euros et peut être utilisée 10 ans. Certes, c’est un investissement au départ mais il suffit d’aller faire une simulation sur Easy Cup pour se rendre compte des économies qu’on va faire. Niveau écologie elle n’est pas recyclable, mais entre des centaines de déchets et un seul en 10 ans…?

Au niveau des marques il en existe de nombreuses : Fleurcup, Lunacopine, The DivaCup, Meluna, Mooncup, Femmecup, LadyCup, NaturCup, etc… Différentes tailles, différents coloris, différentes longueur de tige… A vous de voir, personnellement j’ai opté pour la DivaCup.

Diva cup

♥ C’est quoi le problème avec les serviettes / tampons classiques ?

– L’accumulation des déchets

En moyenne, une femme a ses règles 450 fois au cours de sa vie, ce qui fait environ 15000 serviettes et tampons utilisés, soit plus de 125kg de déchets qui ne sont pas recyclables.

– Un danger pour sa santé et pour la planète

La production de ces protections périodiques demande d’importantes ressources et pollue énormément, tout en étant dangereux pour notre santé. Comme la bouche dont je vous parlais récemment avec le dentifrice, cette partie du corps est très vascularisée et absorbante, ainsi, toutes les substances chimiques qui s’y trouvent vont directement dans la circulation sanguine.

Les applicateurs sont faits de plastique dérivé du pétrole, les tampons parfumés contiennent une fragrance obtenue grâce à des phtalates qui perturbent le système endocrinien.

La plupart des tampons sont faits de coton, une matière lourdement traitée pendant sa culture (pesticides et insecticides) et une fibre synthétique qui optimise l’absorption, la rayonne viscose, qui a été associée au syndrome du choc toxique.

Le dioxyde de chlore utilisé pour les blanchir s’accumule dans l’organisme et a été associée au cancer et à d’autres problèmes de santé. Sans oublier les réactions allergiques, les démangeaisons ou l’augmentation des douleurs pendant les règles.

Protection féminine

♥ Et les protections biologiques?

La seule marque que je connais et que j’utilise d’ailleurs sous forme de protège-slips c’est Natracare. Les serviettes et les tampons sont réalisés en coton biologique, vendus dans un contenant biodégradable et les applicateurs sont en carton recyclable. L’impact écologique est donc réduit, idem pour celui sur la santé, mais le coût reste toutefois élevé car il faut en acheter régulièrement.

 Les autres pistes?

Il existe des éponges de mer menstruelles, au pouvoir d’absorption très important mais qui, comme elles absorbent tous les fluides, perturbent le milieu naturel du vagin.

On trouve également des serviettes en tissu réutilisables, à acheter ou à réaliser soi-même. Elles sont lavables à l’eau froide et à la machine et on les attache aux sous-vêtements grâce à des boutons pression par exemple. Des tissus comme la flanelle de coton et le coton molletonné sont apparemment conseillés car très absorbants.

Bon, vu comme ça je ne trouve pas ça très glamour à porter, à nettoyer et je suppose qu’il faut en changer souvent. Avec la Diva Cup je suis tranquille jusqu’à 12h, je n’ai à la changer que 2 à 3 fois par jour seulement ;)

Protection féminine

♥ Mon avis

Personnellement, quand j’ai entendu parler de ce système de cup la première fois sur d’autres blogs, j’ai trouvé ça écœurant, clairement. Je me suis dit qu’il y aurait forcément des fuites, et me retrouver avec les doigts pleins de sang non merci! J’avais beau vouloir améliorer mon impact écologique, je n’étais pas prête pour ça.

J’ai donc mis ça dans un coin de ma tête, tout en y réfléchissant de temps à autre, lisant d’autres avis et quelques livres qui je pense ont fini par me convaincre, et à mon retour du Canada j’ai décidé d’essayer.

Et je suis ravie! Je trouve ça beaucoup plus pratique, c’est très facile à mettre même si on tâtonne un peu au début, et on en oublie complètement sa présence. Quant aux risques de fuites, je vais courir avec et rien à signaler ;)

Voilà, j’espère vraiment que cet article vous aura intéressé et qu’il vous fera réfléchir. Vous connaissiez ce système de Cup réutilisable? Si oui, l’avez-vous adopté et si non, cet article vous a-t-il convaincu d’essayer?

Previous Post Next Post

You Might Also Like

5 Comments

  • Reply fanny-bibou 2 janvier 2015 at 08:59

    merci pour cet article complet! Je pensais justement en faire dans ce style prochainement également ^^ Sauf que pour ma part, je n’ai jamais testé la cup et cela ne me tente pas plus que ça, et que je trouve mon bonheur avec les protections bio (j’utilise la marque Organyc, que je trouve en magasin bio^^) et les protèges-slip lavables (quand on a un petit flux comme moi, ou alors en début ou en fin de règles, je trouve ça vraiment pratique et pas dégoutant du tout ^^) gros bisous, très bonne année à toi ! <3

  • Reply Marie 4 janvier 2015 at 11:40

    très bon article et très sincère! Quand j’ai découvert les cup et les protections lavables la première fois au US en 2007 j’ai été aussi étonnée! J’ai un peu pris mes copines pour des folles. Et puis de fil en aiguille j’ai testé … j’ai adoré. Surtout les protections lavables. Mais je trouvais que c’était pas super sexy alors j’ai décidé de créer ma marque…il y a tout juste deux mois. On est jamais mieux servi que par soi-même :-) On propose donc des protections de lingerie chic et pratique fabriquées en France. Elle sont réutilisables, saines et évitent les allergies! Si ça t’intéresse c’est par ici :-) http://www.dansmaculotte.fr

  • Reply Lucie 4 janvier 2015 at 14:33

    J’en ai déjà entendu parler mais je n’ai pas encore oser en commander… Je ne suis pas une adepte des tampons et je crains de ne pas supporter les cup. Pourtant il y a tellement d’avantages !!! Je vais faire comme toi, laisser l’idée germée et y réfléchir.

    Bonne journée!

  • Reply Helychrise 5 janvier 2015 at 11:59

    hello!

    Je marche à la cup depuis seulement quelques mois.
    J’ai mis du temps et je regrette presque, car tout est beaucoup mieux avec la cup!
    A conseiller de tout urgence, quand on connait la cup, finis les serviettes ou tampons.

  • Reply Cocon de Douceur 4 février 2015 at 22:57

    Bonsoir! Effectivement, ce n’est pas ce qui as de plus glamour. Cependant, cela fait partie de la vie, c’est comme cela. Après avoir très mal vécu mes règles à cause d’un petit incident (première règles en classe, en jupe beige, et les moqueries qui vont avec), maintenant j’assimile cela à un saignement de nez. Sauf que cela est mensuel.
    Depuis quelques mois que je m’intéresse à la question de la cup. Et que je réfléchis à passer le cap.
    J’ai arrêté les tampons, réalisant que cela me causait des irritations, et même des cystites. Depuis que je bois plus d’eau, ainsi que du cramberry, et n’utilise plus ce type de protections, je n’ai plus d’infections. Etrange, n’est ce pas. Les tampons retirent la flore vaginale, cette dernière est très importante.
    Maintenant, je suis re-passé aux serviettes. Et quelle galère! La peur constante d’avoir une fuite transforme cette période pas très agréable en période infernal.
    J’ai justement fait le test. C’est très impressionnant. C’est pour cela que j’ai décidé de m’y mettre cette année. Personnellement, ce qui me freine vraiment, c’est éventuellement de pas arriver à retirer la cup et de me faire mal. Mais bon, qui ne tente rien n’a rien comme le dicton le dit si bien. Et puis, je pense que cela sera beaucoup plus simple. Je note également pour les protèges slips biologiques. Ton article est vraiment très intéressant. Merci beaucoup!
    Bonne continuation, à bientôt!
    Bisettes

  • Leave a Reply